Troubles du sommeil du bébé et jeune enfant !!!

Devenir papa ou maman c’est certainement l’expérience la plus magique et enrichissante de la vie. Mais il y a aussi des moments difficiles et éprouvants. Dans la catégorie difficiles, il y a les troubles de sommeil de bébé. Le manque de sommeil, qui semble aller de pair avec le fait de devenir parent, peut vraiment devenir une souffrance.

Définition du sommeil

Via : Pixabay

La définition la plus simple c’est veiller le jour et dormir la nuit. Elle est déterminée par une horloge biologique interne qui est modulée par des facteurs environnementaux. L’horloge interne est sous la dépendance de l’activité de cellules de l’hypothalamus dans le cerveau. L’activité de ces cellules est génétiquement programmée sur une période légèrement supérieure à 24 heures.

Le sommeil est une fonction essentielle indispensable à la vie dans toutes les espèces animales. Malgré cela, les fonctions précises du sommeil restent encore à définir

Il existe différents types d’insomnies

Via : Pixabay

Les insomnies très précoces

Les réveils sont très fréquents durant les premières semaines de vie. Ces insomnies très précoces sont caractérisées par une grande insomnie tapageuse : l’enfant crie et pleure.

-Une insomnie avec activités motrices intenses souvent de type « auto agressif ». Le bébé se balance, se frotte certaines parties du corps, se griffe, se cogne, crie…

-Une grande insomnie silencieuse : le bébé a les yeux grands ouverts une grande partie du jour et de la nuit.

Les insomnies de la 2e et 3e année

Via : Pixabay

A cet âge, au moment de le mettre au lit, il est partagé dans son désir d’autonomie et ses besoins d’indépendance. L’angoisse de séparation est inhérente à cette phase de développement : à l’heure du coucher, des pleurs surviennent, l’enfant a peur du noir et d’être seul dans sa chambre.

Pour s’endormir, l’enfant aura alors besoin de créer un espace transitionnel à l’aide de peluches ou bien en suçant son pouce. Cet espace représente sa mère quand elle est absente.

Quels sont les risques des troubles du sommeil de l’enfant ?

Via : Pixabay

Le sommeil est indispensable à l’enfant pour se reposer et pour assurer son développement intellectuel.Des troubles du sommeil trop importants et trop fréquents peuvent être responsables d’une somnolence durant la journée, de troubles du caractère à type d’irritabilité, de difficultés d’apprentissage et de concentration.

Comment surmonter les difficultés d’endormissement le soir chez les enfants.

-Pour le nourrisson, vous pouvez essayer le co-sleepng.

Dormir avec son nourrisson de moins de 6 mois pour favoriser l’allaitement maternel. Dans ce cas, on peut envisager dormir dans la même chambre que le tout petit mais pas dans le même lit, au risque de retournement, d’étouffement du bébé et de mort subite.Les nouveaux-nés dorment en moyenne entre 14 et 20 heures par jour.

Via : Pixabay

-Pour les enfants, la qualité et la durée du sommeil de l’enfant évoluent de la naissance à l’adolescence.

Avant toute chose, instaurer des fixes de coucher. Une heure avant d’endormir, faites lui savoir qu’il est bientôt l’heure d’aller au lit à travers des rituels comme : repas léger, un conte, le bain, l’extinction progressive des lumières.

Via : Pixabay

Conseils aux parents : Face à un trouble du sommeil persistant, il est conseillé de consulter le médecin de l’enfant afin qu’il vous aide à réorganiser les rythmes veille-sommeil et les phases de l’endormissement.

Si vous recherchez des cadeaux pour bébé et maman, suivez ce lien 

Leave a Reply