À quel âge bébé dit maman ?

Moment très attendu : le fameux mot « maman ». Pour le bébé, c’est la période où il prononcera ses premiers mots, et soyez prêts, ils se porteront peut être sur quelque chose que vous ne suspectiez pas ! Chaque enfant va à son rythme pour parler et passera par différentes étapes de découverte.

Dira-t-il « maman » ou « papa » ? Une bataille fait souvent rage entre les parents pour faire dire à l’enfant son surnom en premier plutôt que l’autre. Pour mettre les choses au clair dès le départ, les premiers mots de votre enfant ne seront pas nécessairement « papa » ou « maman ».

D’après une étude de 2016 effectuée par des psychologues de l’Indiana University Bloomington, il semblerait que les bébés soient plus susceptibles de prononcer en premier des mots basés sur leur expérience visuelle.

En effet, ce type de mémoire serait plus développée que l’auditive et ils auraient davantage tendance à parler d’un élément auquel ils sont confrontés fréquemment dans leur champs de vision. Il n’est donc pas rare que le bébé dise d’abord des mots comme « chat » « doudou » ou même « fourchette », car ils font partie de ce qu’il voit régulièrement. Selon cette étude, il serait même possible d’influencer les premiers mots de son petit !

« Nous pensons que les premiers mots des enfants sont prévisibles en fonction de leur expérience visuelle avec les objets et la prévalence de ces objets dans leur monde visuel », affirme le Dr Linda Smith, auteure principale de cette recherche et professeure au Département de psychologie de Bloomington, dans l’Indiana.

Toutefois, soyez sans crainte, le mot « maman » arrive tout de même parmi les premiers mots de l’enfant, dans la plus grande majorité des cas entre 12 et 15 mois. En revanche, n’en déplaise à vous mesdames, c’est généralement « papa » qui arrive avant car plus facile à prononcer que « maman ». Les « be-be-be » et des « pe-pe-pe » sont de proches syllabes labiales, plus faciles à prononcer pour le bébé.

Des premiers gazouillis… aux premiers mots

Pour arriver au stade des premiers mots, l’enfant devra passer par différentes phases. La première sera celle des gazouillis, qui interviendront dès les deux premiers mois et permettront à l’enfant de découvrir les sons qu’il peut faire grâce à sa voix, son larynx, sa bouche, sa langue, etc…

Les babillages commenceront à 6-7 mois et lui donneront l’occasion de s’entraîner de manière plus approfondie à prononcer les syllabes qu’il a réussi à distinguer. Enfin, les premiers mots, qui arriveront aux alentours des 12 premiers mois selon les enfants, puisque chacun évolue à son propre rythme.

La voix et l’interaction avec les parents sont primordiales durant tout le processus de découverte du langage. Vous ne le savez peut être pas, mais pour un tout-petit, chaque voix représente une mélodie différente et très tôt, il arrivera à distinguer celles de ses parents, qu’il a pu apprendre à connaître durant le temps de la grossesse notamment.

Selon Christel Denolle*, psychologue-psychanalyste, « c’est grâce aux retours que les parents donnent à l’enfant que les échanges vont évoluer. Durant ses premiers mois, lorsque le bébé crie, c’est une décharge de tension interne due à la faim ou à la douleur par exemple.

Nous supposons que ces cris sont une demande, ‘Ah ! Tu me demande quelque chose ?’, et c’est cette traduction qui va permettre au bébé de convertir ces cris de ‘décharge’ en un appel de lien. C’est en transformant un besoin physique en une demande de relation que le langage se développe. »

Les premiers mots viendront ensuite dans cette même optique puisque dès 9 mois, un bébé est capable d’assimiler que les mots ont un sens et qu’ils permettent d’aider à agir ou à faire agir.

Comment accompagner mon enfant dans le langage ?

Deux notions dominent considérablement les autres : l’interaction et le partage émotionnel. Parler à votre bébé, l’écouter et même chanter avec lui pourront l’aider dans la découverte du langage. Un petit est à l’affût de la sensation du plaisir, il sera donc ravi de se voir proposer des comptines et des berceuses, accompagnées de jeux de doigts ou de mains.

Cet environnement musical favorisera également le développement du rythme et la sensibilité. Ce n’est pas tant l’activité en elle-même qui compte mais plutôt l’émerveillement et le plaisir partagé lorsqu’il va se mettre à parler, qui l’encourageront à renouveler l’expérience.

L’imitation est également une notion que les bébés utilisent pour multiplier leurs explorations et leurs expériences.

Si à douze mois passés, votre enfant n’a toujours pas prononcé son premier mot, pas de panique ! Tous les enfants n’investissent pas les mêmes canaux. Certains auront davantage tendance à développer leur motricité au détriment du langage par exemple, et vice versa. Gardez en tête que la sensibilité sensorielle est propre chaque enfant et qu’ils ne font pas les mêmes choses en même temps.

Christel Denolle est spécialiste dans le développement des bébés et a écrit toute une collection de livres pour les tout-petits chez Nathan dont Regarde dans l’herbe

Leave a Reply